Comment créer une extension spécifique métier sur Sage FRP1000 ?

  1. Accéder au concepteur de modèle :

Le concepteur de modèle permet la réalisation du modèle métier de l'application vous pouvez le lancer à partir de barre d’outils disponible dans l’ensemble des applications FRP1000 en cliquant sur Fichier / Conception / Modèles.

  1. Créer un nouveau paquet

Les paquets métiers regroupent des classes métiers relatives à une même fonctionnalité.

Pour créer un nouveau paquet :

  • Cliquer sur le dossier Paquets et cliquer droit.
  • Choisir l'opération Ajouter un paquet.

  • Renseignez les champs disponibles.
  • Cliquez sur le bouton Suivant et renseignez une description détaillée pour votre projet.

  • Cliquez sur le bouton Suivant, ensuite sur le bouton Terminer. Le nouveau projet est présent dans l'arbre de conception.
  1. Occuper un paquet métier :

Lorsque plusieurs utilisateurs travaillent simultanément sur le même modèle, il faut prendre quelques précautions pour s’assurer que les modifications réalisées n’entrent pas en conflit.

Vous devez donc obtenir avant chaque modification d’un élément de modèle un verrou sur le container de cet élément qui s’appelle « L’occupation » et assurer la sauvegarde des modifications dans la copie locale du paquet métier.

Lorsque vous estimez avoir terminé vos modifications vous devez libérer les éléments que vous avez occupé, Cette opération s’appelle la « libération ».

  1. Ajouter des énumérés :

Un énuméré est un type de données entier dont la valeur appartient à un ensemble fini de valeurs. L’ensemble des valeurs possibles est décrit sous forme de liste. Un type de données énuméré est rattaché à un projet et il est stocké dans la base de données.

Dans le menu contextuel du projet choisir Ajouter puis Ajouter un énuméré.

Renseignez le nom de l’énuméré et un libellé décrivant son utilisation. Dans la liste vous pouvez créer les différentes valeurs que l'énuméré peut prendre.

  1. Ajouter une classe persistante sur le paquet :

Un objet métier matérialise dans le système informatique un concept utilisé par différents acteurs du système d’information. Ils sont identifiés par une analyse du domaine métier indépendamment de toute application informatique. Les objets métiers de même nature appartiennent à une classe métier.

Dans le menu du paquet vous pouvez ajouter soit une classe d’extension d’une autre classe pour ajouter des champs supplémentaires soit une nouvelle classe persistante

Dans notre exemple nous allons choisir la création d’une nouvelle classe persistante qui est généralement utilisée pour implémenter les concepts métiers et enregistrée dans une base de données relationnelle.

Vous devez renseigner le nom de la classe et son libellé ainsi que la description de la classe et cliquer sur suivant.

 

  1. Ajouter les attributs de la classe

Les attributs des classes métiers sont une composante essentielle du modèle de données.

Il existe plusieurs types des attributs :

  • L’attribut qui est de type alphanumérique
  • L’attribut qui est de type numérique 
  • L’attribut qui est de type date 
  • L’attribut qui est de type montant 
  • L’attribut qui est de type booléen 
  • L’attribut qui est une zone de texte 
  • L’attribut qui est de type énuméré

Saisir les attributs de la classe et cliquer sur terminer

  1. Synchroniser le modèle relationnel

La synchronisation est l’opération de mise à jour de la structure du modèle relationnel pour le rendre en phase avec le modèle objet. On peut l’appliquer sur :

  • Une classe,
  • Les énumérés d'un projet,
  • Un projet entier.

  1. Synchronisation par classe

Pour synchroniser une classe, sélectionnez la classe, cliquez droit et dans le menu contextuel sélectionnez Synchroniser le modèle de données SQL.

L'application génère un script SQL que vous pouvez consulter sur l'onglet SQL du concepteur de modèle. Cliquez sur le bouton Exécuter pour exécuter le script et mettre à jour la base de données.

  1. Synchronisation par projet

Pour synchroniser un projet entier, sélectionnez le projet, cliquez droit et dans le menu contextuel sélectionnez Synchroniser le modèle de données SQL.

Toutes les classes du projet sont synchronisées ; le script SQL généré prend en compte toutes les modifications modèle réalisées dans ce projet.

  1. Synchronisation des énumérés

Les valeurs de type énuméré associées à un projet sont stockées dans la base de données. Pour utiliser un type énuméré, il faut le synchroniser après création ou après chaque modification apportée à la liste de valeurs.

Pour synchroniser un énuméré, sélectionnez le projet qui contient l’énumérer, cliquez droit et dans le menu contextuel sélectionnez Synchroniser les énumérés dans la base de données.

  1. Créer un écran d’enregistrement

Pour créer un nouvel écran, sélectionnez le menu Fichier / Outils / Écrans / Nouveau.

La première fenêtre de l’assistant de création des écrans apparaît :

Renseignez le nom, le titre et le projet de ce nouvel écran et cliquez sur terminer.

 

L’écran s’affichera vide comme suit :

  1. Paramétrer un écran d’enregistrement 

Un écran est une interface permettant de renseigner des zones dans le but de gérer des enregistrements (création, modification, suppression), dénommés également instances, et de déterminer la classe qui va être exploitée et ses propriétés. La création d’un écran fait appel à des composants indispensables et indissociables permettant l’accès aux instances.

Pour accéder aux différentes possibilités de paramétrage des écrans, vous devez :

  • Sélectionner l’écran à paramétrer,
  • Taper Ctrl + F12.

Les éléments permettent de paramétrer les écrans sont les composants de la barre d’outils de la Ligne 1000.

On aura besoin des composant suivant : 

  • Le DsObject permettant la connexion au fichier auquel vous souhaitez accéder. Le fichier est dénommé table dans le vocabulaire des bases de données.
  • La DataSource qui représente l’accès aux attributs que vous pourrez positionner sur l’écran. La DataSource doit être reliée au DsObject pour pouvoir fonctionner.
  • TfwNavigBar permettant d’associer à une grille de visualisation une barre de boutons de navigation et de fonctions. C’est un navigateur simple qui gère les comportements des objets, c’est-à-dire : insérer, créer, suivant, précédent…
  • TdbStatusBar affichant une barre de statut au bas de l’écran. Cette barre peut contenir des informations concernant les événements sur la DataSource, ou des informations simples définies par l’utilisateur dans la propriété Panels de l’Inspecteur d’objets.

Vous devez les sélectionner et les déposer sur l’écran d’enregistrement 

Dans le DsObject choisir la classe que vous avez déjà créé dans le modèle de données.

Initialiser le DsObject dans le DataSet du DataSrource.

Initialiser le DataSource dans le NavigBar pour activer les boutons d’ajout de modification et de suppression.

Cliquez deux fois sur le DataSource pour afficher la liste des attributs de la classe que vous avez créé.

Faire glisser les champs dont vous avez besoin pour la création de votre écran d’enregistrement.

Cliquer sur Ctrl + F12 pour valider les modifications sur l’écran.

Vous pouvez ouvrir l’écran à nouveau dans le menu Fichier / Outils / Écrans / Ouvrir pour tester la bonne marche de l’écran que vous avez créé.

Utiliser un IDP pour se connecter à Salesforce (Part 1 - Getting Started)

Read more >>

Comment récupérer des données de Salesforce depuis un système externe ?

Read more >>

Intégration de Slack avec Salesforce, comment procéder ?

Pour optimiser la collaboration entre les membres de l’équipe et gérer plus efficacement votre processus de vente, vous pouvez utiliser simultanément Salesforce et la plateforme de messagerie Slack. Cette intégration prend en charge Sales Cloud et Service Cloud dans les expériences Lightning et Classic, elle est disponible pour toutes les éditions.

Read more >>

Comment créer un explorateur de fichiers sur Salesforce à partir des composants lightning LWC & Aura ?

J’ai reçu il y a quelques temps, une demande d’un client qui se plaignait de l’absence de visibilité globale sur les dossiers dans Salesforce et il n’avait pas complètement tort.

Read more >>

Comment protéger un logiciel en Algérie ?

De prime abord, les brevets d’invention semblent constituer, pour les pays en voie de développement, un facteur de développement puissant. Cependant, pour bien saisir les enjeux de cette problématique, il importe d’apporter des réponses à certaines questions essentielles.

Read more >>

Contact

Les informations que vous nous fournissez, seront totalement confidentielles et utilisées uniquement pour vous contacter.

Merci ! Votre demande a été reçue !
Oops! Something went wrong while submitting the form.